Source:Par Sandra Mathorel | investir.fr | Le 19/09/17 à 16:37 | Mis à jour le 19/09/17 à 17:15 @MathorelS

Le crédit d'impôt transition énergétique, alloué aux particuliers réalisant des travaux écolos dans leur résidence principale, sera resserré en 2018 et remplacé par une prime en 2019.

Isolation du toit, changement de chaudière ou de fenêtres... Les particuliers n'ont plus que quelques mois pour réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement et profiter du crédit d'impôt de 30 %.

Exit les portes et fenêtres

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, vient de confirmer, dans le cadre de son plan Climat, l'arrêt du crédit d'impôt transition énergétique (CITE) au 31 décembre 2018 et son remplacement, en 2019, par une subvention.

S'il subsiste l'année prochaine, il sera toutefois recentré sur les travaux et équipements « les plus efficaces », a-t-il déclaré. Ce mardi, le ministère a précisé que les portes, fenêtres, portes d'entrée et volets isolants ne seront plus éligibles au CITE. Le gouvernement veut concentrer le crédit d'impôt (30 % des dépenses, hors main d'œuvre) sur des travaux plus efficaces en termes d'économie d'énergie, comme l'isolation des combles ou le changement de chaudière à chaleur renouvelable (pompe à chaleur, bois, géothermie, etc.) et les chaudières à gaz à condensation.

Remplacement par une subvention

Au programme d'Emmanuel Macron durant sa campagne, cette promesse de transformer le CITE par une prime en argent sonnant et trébuchant est passée relativement inaperçue. Pourtant, elle aura des conséquences diverses selon les revenus des ménages.

Les plus modestes auront davantage la possibilité de réaliser des travaux souvent coûteux, aidés par une prime versée par l'Agence nationale de l'habitat (Anah), a priori, dès les travaux achevés. Les autres devront faire une croix sur un crédit d'impôt bien pratique et pas négligeable. Ne tardez pas pour en profiter !