La rénovation énergétique des logements est une nécessité environnementale et une formidable opportunité de croissance pour notre pays. Elle constitue à juste titre une des priorités fortes du récent Plan Hulot sur le climat. À l'heure où M. Hulot s'apprête à publier sa feuille de route sur le sujet, il importe de revoir en profondeur une politique publique qui a globalement échoué.

Le secteur résidentiel représente 30 % de la consommation d'énergie, et un foyer sur cinq en France est en situation de précarité énergétique. En dépit des annonces sonores de la part des Gouvernements successifs depuis des années, "le résultat n'est pas à la hauteur" selon M. Hulot. Litote ministérielle pour ce que l'UFC qualifie plus crûment d'"échec patent". Une réforme pourrait s'inspirer des quatre pistes suivantes.